Comment photographier des oiseaux en vol, la question est posée. Pratiquer la photographie animalière nécessite quelques qualités, pour commencer, je dirais qu’il faut de la patience, ensuite, il faut être persévérant et connaître un peu de technique pour accompagner le matériel.

Il faut aussi une petite part de chance pour que nous soyons là, au bon moment et à la bonne distance pour réussir notre photo.

 

Quelle lumière pour photographier les oiseaux

Une belle lumière participe grandement à la qualité finale de votre photo. Il est très intéressant de favoriser une lumière du matin pour son côté doré et chaleureux. Ce sera également valable le soir, dans les mêmes conditions.

La difficulté réside dans la météo, la présence des oiseaux et l’emploi du temps du photographe. Cette équation n’est pas toujours simple et c’est là qu’il faut être persévérant et en fonction des conditions, patient…

 

Où photographier des oiseaux ?

Comment trouver le meilleur emplacement pour prendre en photo des oiseaux en vol. Que l’on soit au bord de la mer, d’une rivière, d’un lac ou la terre ferme, il existe souvent un endroit propice à la photographie d’oiseaux.

Première chose, vérifier la position du soleil, car il doit être dans notre dos ou à notre gauche ou notre droite pour un bon éclairage de notre sujet.

Deuxième chose, les oiseaux atterrissent ou décollent le plus souvent face au vent. Il faut donc savoir la direction du vent pour trouver le meilleur emplacement et les avoir le plus de face possible, en fonction de ce que vous voulez comme photo d’oiseaux en vol.

Connaître au maximum les oiseaux à photographier

Pour mettre toutes les chances de son côté, il faut étudier les oiseaux que l’on veut photographier. Où nichent-ils, comment se nourrissent-ils, leurs moeurs, etc.

Par exemple, j’aime les oiseaux limicoles, en bord de mer ou dans les marais.

L’astuce pour les photographier avec plus de « facilité » c’est de se positionner à marée basse et d’attendre que la marée montante ramène les oiseaux vers nous, car ils suivent la marée pour se nourrir de vers, crustacée et de petits coquillages. D’autres font systématiquement leurs besoins avant de s’envoler, ce qui peut être interprété par le photographe comme un signal qu’il doit se tenir près à photographier l’envol.

 

Il faut se faire discret

La plupart des oiseaux sauvages ne s’aventurent pas à proximité d’humains, en dehors des moineaux, pigeons ou autres mouettes qui s’enhardissent dès que certains humains ont de la nourriture.

Vous devrez privilégier des zones avec peu de fréquentations humaines pour plus de tranquillité.

Il faudra vous rendre le moins visible possible des oiseaux en vous faisant le plus invisible possible.

Pour ça, vous pouvez utiliser un filet de camouflage ou une tente affût.

La position assise ou couchée vous rendra également plus discret que si vous restez debout.

Quel objectif pour photographier les oiseaux en vol

Pour la photographie d’oiseaux en train de voler, il faut obligatoirement un bon téléobjectif avec une longue focale. Il sera important qu’il ait une ouverture pas trop fermée à la focale la plus longue.

Idéalement, la focale la plus longue possible sera la meilleure, mais ça dépendra également de votre capacité d’approche des oiseaux.

On peut dire que ça commencera à partir de 300 mm pour aller à 500 ou 600 mm. Une focale fixe sera un plus, mais hélas, la qualité coûte très cher dans ce domaine de la photographie.

Il faut savoir que plus vous serez bon en approche et moins vous aurez besoin obligatoirement d’une hyper longue focale.

Pour des oiseaux en vol, c’est quasiment toujours nécessaire d’utiliser une focale assez longue.

Faut-il un trépied pour photographier des oiseaux

Le trépied peut être un plus, en fonction de votre position sur le terrain. En effet, si vous êtes allongé, ce sera compliqué, mais par contre si vous êtes assis ou debout, il pourra améliorer la stabilité de votre appareil, surtout si vous avez une très longue focale.

La tête idéale pour ça ce sera une tête pendulaire qui vous permettra des mouvements rapides et souples.

Si vous n’utilisez pas de trépied, vous risquez la fatigue au niveau des bras.

 

Quels réglages pour photographier des oiseaux en vol

Pour photographier des oiseaux en vol, il ne suffit pas d’avoir une bonne exposition. La compréhension de l’interaction des acteurs de l’exposition que sont la vitesse, l’ouverture et la sensibilité ISO est très importante.

Les oiseaux en vol ont parfois des battements d’ailes assez rapides. C’est surtout vrai avec les oiseaux de petite taille.

Il faut donc adapter la vitesse d’obturation en conséquence pour figer ça. Une vitesse à partir de 1/1000e de seconde sera nécessaire, voir plus en fonction des conditions et de l’oiseau photographié.

Pour assurer un minimum de profondeur de champ, il faudra fermer le diaphragme un petit peu pour une meilleure netteté. L’ouverture à f/8 ne semble pas trop mal, à voir en fonction de vos conditions.

Au sujet de la sensibilité ISO, plus elle sera basse et mieux ce sera, mais les boîtiers photo actuels sont tous très performants même à des sensibilités élevées.

Pour assurer le coup, il y a plusieurs possibilités :

La première, c’est logiquement d’utiliser le mode priorité vitesse, 1/1000e de seconde, et vous voyez avec quelle sensibilité vous avez une ouverture aux alentours de f/8.

Si vos oiseaux survolent des parties claires, comme du ciel et des parties sombres comme des bois, on a un fort écart. Vous pouvez si vous avez un boîtier récent utiliser les ISO auto.

Autre solution dans ce cas de figure, utilisez le mode priorité diaphragme, réglé sur f/8 et vous faites une mesure de lumière avec votre boîtier sur la partie sombre et vous voyez avec quelle sensibilité vous obtenez 1/1000e de seconde en vitesse. Une fois que vous avez ce réglage, vous pourrez faire vos photos tranquillement, car si vos oiseaux sont dans la partie claire, la vitesse augmente, ce qui sera meilleur pour vous et elle revient aux alentours du 1/1000e quand vous reviendrez sur les bois.

Bernaches Cravant en plein vol

Comment avoir la bonne mise au point pour photographier des oiseaux en vol

Pour s’assurer d’avoir des oiseaux parfaitement nets, il faudra avoir choisi le mode de suivi le plus dynamique, l’autofocus continu, c’est-à-dire que le point suivra l’oiseau dans son vol.

Au niveau des collimateurs, si vous avez un appareil photo avec des collimateurs sur tout le viseur, laissez l’appareil trouver la cible lui-même, de façon automatique, il sera plus efficace.

Sinon, activez ce que l’on appelle le suivi 3D de votre sujet. Les appellations de réglages changent en fonction des marques.

Ce qu’il faut retenir, c’est un AF continu et utiliser un maximum de collimateur et dans l’idéal, laisser le suivi à l’appareil, il sait bien faire ça.

 

Conclusion

Vous voyez que la technique n’est pas insurmontable, le plus dur reste à faire, approcher les oiseaux avec succès et arriver à les photographier correctement. Tous ces conseils restent des suggestions, vous pouvez bien sûr les adapter à vos goûts et habitudes photographiques, il n’y a rien de figé dans la photo, bien au contraire…

Bonnes photos

Stéphane

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Photographier des oiseaux en vol, 5.5 out of 10 based on 2 ratings
New Graphic
, , , , , , , , , ,
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.