En ce moment

paysage-3

Photographes, à vos marques, prêts ? Partez !!!

Voici un article de Christian, un photographe blogueur qui j’espère attirera toute votre attention…

Voici ma « méthode » de travail, quand je pars sur le terrain.

C’est une méthode, très personnelle, qui est le résultat de mon expérience et de mes préférences.

Je crois que chacun peut avoir la sienne, mais qu’il est important d’en avoir une pour ne pas être surpris, afin de pouvoir être réactif, quelle que soit la situation.

Quand j’éteins mon APN, je l’éteins toujours avec les paramètres suivants, qui peuvent pallier à beaucoup de situations, et même si ces réglages ne répondent pas à la situation présente, je sais où j’en suis, et cela me permet de gagner des secondes qui peuvent être précieuses.

Iso 100 F5.6 Mode Priorité Ouverture.
Mode d’exposition matricielle ou multizone.
Autofocus activé, sur le mode AF S avec priorité à la mise au point (la photo sera prise, si l’appareil a fait la mise an point
Balance des blancs automatique.
Mode rafale que je maitrise pour ne prendre qu’une photo à la fois.
Je vérifie que ma correction d’exposition est à zéro.

Ensuite, quand je vais sur le terrain, je réfléchis à mes réglages, pour chaque situation (reportage intérieur, extérieur, paysage, photo de rue, portrait, photo de sport..etc.)

  1. Avant le shoot

Je décide de la focale ou des focales si j’envisage de changer d’objectif.

Je commence toujours par les Iso, et c’est bien sûr une estimation, en plein jour, je shoote toujours à 100 ou 50 iso, si votre appareil le permet, en intérieur, de jour, autour de 400 iso, et pour des intérieurs plus sombres, ne pas hésiter à passer très vite à 800 iso, jusqu’à la limite acceptable de votre appareil.

Mode : Ensuite, je décide en quel mode je vais travailler, le mode priorité Ouverture sera le plus souvent choisi, mais cela peut être la Vitesse, si le sujet s’y prête ou pour ajouter de la créativité. Le mode Programme, je le choisis, dans des moments de confusion où il faut aller vite, ou alors pour regarder ce que je pourrai choisir en mode manuel, pour ensuite affiner.
Le mode Manuel, lui sera utile pour la Macro, les shoots en studio, ou alors aller vers un réglage, que l’APN ne me propose pas dans un mode semi-automatique, et donc forcer l’appareil à faire ce que je veux.

Suivant le mode, je vais choisir mon ouverture si j’ai choisi Priorité à l’Ouverture, la vitesse, si j’ai choisi Priorité à la Vitesse, ou un couple qui convient à ma scène, si je suis dans le mode Programme.
Si je suis en mode Manuel, je choisis mon ouverture, ma vitesse.

L’Exposition : vous avez trois modes d’exposition, le mode matriciel (multi zone), pondéré central ou spot. Le mode matriciel ou multizone fait une mesure sur toute l’image pour vous donner une exposition correcte alors que le mode spot, fait une mesure sur le collimateur central, sur une toute petite zone, afin que cette petite zone soit bien exposée, et de cette façon le reste de l’image est « sacrifiée ». Le mode pondéré central est entre les deux, et prend en compte une plus grande partie de l’image.
Personnellement je choisis, soit le mode matriciel (pour la plupart des situations), ou alors le mode spot pour pallier souvent à des situations de surexposition.

La balance des blancs, est dans 95% des cas automatique, puisque c’est quelque chose qui peut être rattrapé en post production si vous shootez en raw.
Si vous shootez en JPG, il faut y penser, et mettre la balance des blancs appropriée à la situation.

  1. Après le shoot

Si c’est possible et si j’ai le temps, je fais une première photo test et je regarde ma composition sur l’écran de mon APN, et ensuite mon exposition sur l’histogramme.

Il faut éviter de porter un jugement sur l’exposition de sa photo, à partir de l’image qu’on voit sur l’écran de l’APN. Cette image ne reflète pas ce que vous verrez sur l’écran de votre ordinateur, et donc il vaut mieux se fier à l’histogramme.

En fonction de notre intention, on pourra recadrer, augmenter ou diminuer l’exposition.

  1. On se lâche

C’est la troisième recommandation et la plus importante, on ne pense plus qu’au sujet, et on fait en sorte de ressentir ce qui se passe, et le moment où on doit déclencher, le monde n’existe plus, rien que nous et le sujet, avec comme objectif, anticiper pour…

Le pour est à déterminer avant ou pendant.

apn-article-1-sur-1

Lâchez-vous, bonnes photos, et n’hésitez pas à visiter mon blog www.art-de-photographier.com pour d’autres articles !!

Christian Lauzin

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Photographes, à vos marques, prêts ? Partez !!!, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
New Graphic