En ce moment

3 conseils pour photographier le brouillard

3 conseils pour photographier le brouillard, alors, comment photographier le brouillard, j’ai régulièrement cette question, je sais que certains d’entre vous aimeraient immortaliser ce phénomène météorologique mais comme parfois c’est plus facile à dire qu’à faire donc, dans cet article va voir ensemble qu’est ce qui peut nous aider à réussir à photographier la brume où le brouillard.

1- comment savoir quand il y aura du brouillard ?

Là, on touche du doigt un problème majeur, comment prévoir le brouillard ?

Eh bien c’est une chose assez compliquée car la météo est un phénomène qui ne se contrôle pas, on doit faire avec.

Malgré tout, il y a quelques petites choses qui peuvent nous aider à anticiper le brouillard, quelques petits détails qui vont nous aider, qui peuvent vous faire comprendre qu’on risque d’avoir du brouillard le lendemain ou dans les jours suivants pour photographier le brouillard.

Il existe un facteur à surveiller, c’est le vent et quand on est en France, il faut un vent chaud et humide pour avoir plus de chances d’avoir de la brume.

En effet, chez nous, c’est le vent du sud-ouest qui peut être un vecteur de brouillard car c’est un vent chaud et humide qui nous vient tout droit de l’anticyclone des Açores.

Une chose importante, quand on est un chasseur de brouillard, c’est d’éplucher les bulletins météo pour savoir les conditions des jours qui viennent.

Tout cela bien sûr n’est pas une science exacte et il faut de la patience et la persévérance pour arriver à ses fins, c’est-à-dire photographier le brouillard…

Jouer avec la météo est une grande école d’humilité car on est confronté très souvent à la frustration de ne pas avoir les conditions escomptées, accepter de venir et revenir pour tenter d’avoir les bonnes conditions au bon moments.

Il faut aussi accepter que la nature ne veuille pas nous offrir la météo voulue à un endroit et aller d’échec en déception systématiquement…

2- Construire son image avec le brouillard

La plupart du temps, quand on est à l’intérieur même du brouillard, dans la purée de pois, on a du mal à trouver des sujets ou des angles qui mettraient en valeur ce phénomène.

Si vous le pouvez, la solution, c’est de trouver une position en hauteur, au-dessus des nuages et de saisir un élément qui en ressort. En exemple comme l’image classique du pont de San Francisco qui transperce le brouillard dans la baie du même nom.

On peut se positionner en haut d’une colline et photographier la course du brouillard en contrebas.

3 conseils pour photographier le brouillard

Il existe des endroits qui offrent la possibilité d’images intéressantes par temps de brouillard comme l’univers urbain ou la forêt.

En ville, on peut jouer avec les silhouettes fantomatiques des bâtiments ou jouer avec les lignes qui s’estompent dans le lointain.

En forêt par exemple on peut profiter de l’aspect dramatique des griffes que font les branches des arbres en hiver par exemple.

3 conseils pour photographier le brouillard

3- N’hésitez pas à jouer avec les vitesses dans la brume

Le brouillard est une matière, impalpable, évanescente et soyeuse qu’il est parfois difficile à appréhender.

C’est pourquoi, on peut essayer soit, d’en extraire la matière cotonneuse en le figeant avec un temps de pose rapide ou à l’inverse, en lui laissant un aspect laiteux et fantomatique avec une vitesse beaucoup plus lente.

N’oubliez surtout pas de vous équiper d’un trépied et d’un déclencheur pour travailler différentes vitesses lentes ou pas.

Si vous êtes sur un promontoire et que vous regardez un paysage avec de grandes nappes de brouillard vous pouvez tenter des prises de vue avec un filtre ND.

L’utilisation de ce filtre va vous permettre de donner du mouvement et de la dynamique à votre brume.

N’hésitez pas à tester plusieurs poses pour voir laquelle sera la meilleure pour mettre en valeur le mouvement pour photographier le brouillard.

Pour finir, quand on est en plein dans le brouillard et que la lumière n’est pas très forte, l’appareil photo a parfois du mal à faire la mise au point car, les millions de particules d’eau très fine dans l’atmosphère perturbent son système d’autofocus, ça manque de contraste, c’est pour ça qu’il arrivera parfois que vous soyez obligés de faire la mise au point manuellement.

Alors les amis, pour photographier le brouillard, guettez les bulletins météo et dès que dame la brume est de sortie, tous à vos appareils photo ! 🙂

Bonnes photos à tous et si vous avez des questions, utilisez la page de contact

Stéphane

3 conseils pour photographier le brouillard

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
3 conseils pour photographier le brouillard, 10.0 out of 10 based on 1 rating
New Graphic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.