Comment faire de la photo quand on manque de lumière

Comment faire de la photo quand on manque de lumière. Sans lumière, pas de photo ! Donc, même quand la lumière est faible, on peut quand même faire quelque chose mais en respectant certaines conditions. Il est important de bien savoir interpréter la lumière pour adapter sa technique en fonction de ce que l’on veut photographier.

 

Quels réglages pour de la photo en basse lumière ?

Si vous avez peu de photos à faire, le mode manuel sera une bonne chose car c’est un mode qui permet de contrôler les trois éléments du triangle de l’exposition, c’est à dire :

La vitesse (temps de pose)

– Le diaphragme (l’ouverture)

– L’ISO (la sensibilité)

Vous devez savoir maitriser ces trois éléments ensemble et indépendamment pour obtenir de bons résultats.

Chaque éléments aura des répercutions sur le résultat de votre photo, tant positif que parfois négatifs.

Utilisez la cellule embarquée dans votre appareil photo pour vous aider dans la lecture de la lumière et les choix et les mariages à faire avec les différents réglages.

 

Le temps de pose

Lorsqu’on n’a pas de trépied et qu’on est à main levée, il est important de s’imposer une petite règle simple. Cette règle, c’est d’avoir une vitesse au moins égale ou supérieur à votre focale.

Explication : Si vous utilisez un 100 mm, utilisez une vitesse supérieure ou égale au 1/100e de sec

Si vous utilisez un 35 mm, utilisez une vitesse supérieure ou égale au 1/35e de sec

Il est important que vous ayez une bonne stabilité avec une position adapté pour ça.

Attention car, si vous utilisez une vitesse plus lente pour faire entrer plus de lumière, ce qui peut se comprendre, vous augmentez hélas, les risques de flou de bougé sur vos photos.

 

Le diaphragme

Quand on n’a pas assez de lumière, on est obligé d’utiliser l’ouverture la plus grande de notre diaphragme.

Mais avec une grande ouverture de diaphragme arrive le risque de flou dû à la faible profondeur de champ.

Une grande ouverture laissera entrer plus de lumière mais risque de laisser une partie de ma photo floue, que faire ?

Vous pouvez essayer de gérer le flou en le laissant le plus sur une zone moins importante tout en gardant le sujet principale net.

Pour ça aidez vous d’une application qui gère la profondeur de champ comme DOFmeter ou LensLab.

Sinon, si vous voulez une profondeur de champ plus large avec une ouverture suffisamment fermée, vous pouvez faire une photo sous-exposée et l’éclaircir en post-production. On verra comment dans les lignes suivantes.

 

La sensibilité ISO

Avec la sensibilité, la règle est simple, plus elle est élevée et plus l’image s’éclaircira.

Mais vous devez savoir qu’il y a un inconvénient avec une sensibilité élevée, le bruit numérique.

Il faut donc essayer d’avoir la sensibilité la plus basse possible en fonction des conditions et de votre ambition photo.

Photographie faite en faible lumière, à main levée, à 10 000 ISO, 1/160e, f/8, 100mm.

Faites vos photos en RAW

Pour revenir sur la section diaphragme, je vous conseillais de sous-exposer votre photo et de l’éclaircir ensuite sur l’ordinateur.

Il est important de faire du raw pour réduire les inconvénients dûs à cette technique.

En effet, une photo sous-exposée et éclaircie ensuite en postproduction verra apparaître du bruit numérique dans les zones les plus sombres lorsqu’elles sont éclaircies.

Avec du RAW, vous pourrez mieux gérer ces phénomènes et vous pourrez ensuite atténuer le bruit dans votre logiciel.

 

Comment faire des photos d’action en faible lumière ?

On commence avec un diaphragme pas trop fermé pour assurer une profondeur de champ suffisante.

On choisi une vitesse adaptée aux dynamisme de notre sujet et en fonction du résultat escompté.

La vitesse devra être rapide si vous voulez figer votre sujet.

Ensuite, vous réglerez la sensibilité ISO pour parvenir à une image correctement exposée.

Si c’est nécessaire, montez la sensibilité pour ça.

Il arrive que le résultat sera trop bruité pour être exploitable car la sensibilité est à fond car vous n’avez quasiment pas de luminosité comme ça arrive parfois.

Pour résoudre ce souci, il y a plusieurs options.

La première est d’utiliser de la lumière additionnelle pour augmenter la luminosité et baisser la sensibilité et réduire le bruit.

Vous utiliserez un flash ou des torches LED ou toutes autres sources lumineuses.

Vous avez la possibilité d’essayer de réduire le bruit en post-traitement mais c’est parfois pas suffisant alors, dernière possibilité, c’est de passer votre photo en N&B, ça atténue les altérations du bruit numérique.

L’ultime possibilité que le photographe n’envisage jamais, c’est de ne pas faire de photo quand on n’a pas assez de lumière…

 

Comment faire la mise au point en faible lumière ?

Certains appareils photo peinent à accrocher le sujet pour faire la mise au point quand on est dans la pénombre.

Si vous avez rencontré ce genre de problème, et pour aider vous aider à la résoudre, emportez avec vous une bonne lampe torche LED.

Cette lampe vous servira à éclairer votre sujet pour aider votre appareil à faire la mise au point.

N’hésitez pas à utiliser également le collimateur central car il est le plus réactif que les collimateurs situés sur les côtés du viseur.

On peut utiliser la loupe du liveView pour faire la mise au point manuellement si aucune des solutions précédentes fonctionnent.

 

Quels solutions pour réussir des photos en basse lumière ?

Il y a quater choses importantes qui vous aideront dans la réussite de vos photos en basse luminosité :

Le trépied

Il vous permettra une parfaite stabilité et si votre sujet est fixe, vous pourrez utiliser une sensibilité la plus basse possible pour une qualité optimale.

Attention, si votre sujet est mobile, montez la vitesse en conséquence et si nécessaire, montez en ISO.

La vitesse, suite à l’ISO basse sera certainement de plusieurs secondes mais comme vous avez l’appareil sur un trépied, ce n’est pas un problème, surtout six vous avez également un déclencheur souple ou distant.

– RAW

Faites toutes vos photos en RAW car vous aurez une amplitude de travail plus importante et avec ce format, et une bonne maîtrise, vous augmentez vos chances de réussites pour toutes vos photos.

Mode Manuel

Sur de petites séries d’images, avec une luminosité qui ne bouge pas trop, c’est le mode le plus adapté et pédagogique.

– L’histogramme

Cet outils vous aidera à lire la lumière sur vos photos, dépister les gros écarts de lumière, les surexpositions ou sous-expositions et ainsi corriger pour un meilleur résultat.

 

Comment choisir la meilleur balance des blancs en basse lumière ?

La balance des blancs se règle en fonction de la nature de la lumière de votre scène.

Par temps couvert, vous pouvez utiliser un réglage sur nuageux (cloud)

Si vous êtes à l’ombre, utilisez la balance ombre (shadow)

Pour le cas en intérieur avec de la lumière artificielle, vous pouvez soit utiliser Tungstène ou Fluorescent, à voir selon la source.

L’idéal, c’est qu’en faisant du RAW, vous pouvez choisir la balance des blancs ensuite en post-production et sans dommage pour les images.

Donc, si vous utilisez du RAW, laissez la balance en automatique et affinez ensuite devant l’ordinateur.

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Comment faire de la photo quand on manque de lumière, 4.3 out of 10 based on 3 ratings
New Graphic
, , , , , , , , , , ,
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.