Comment faire poser son modèle portrait photo quand on débute

Comment parvenir à faire poser son modèle, tout en obtenant un bon résultat, tant pour le sujet que pour le photographe. Voici ce que je vais aborder avec vous dans cet article.

Si vous avez envie de faire de la photographie de portrait et que vous voulez d’emblée produire des images professionnelles, vous avez frappé à la bonne porte…

1-Avant le shooting

Il y a quelques questions à se poser, une interaction avec votre modèle en amont pour préparer la séance et que tout se déroule correctement.

Comme les poses ne sont pas les mêmes si vous avez une séance portrait de famille ou une séance couple, il est bien important de définir les contours exacts de ce que vous allez faire et vers quel résultat vous ambitionnez d’aller.

Une technique que je recommande très souvent, c’est d’aller chercher sur internet, des idées de poses chez vos photographes favoris. Faites des captures d’écran que vous mettrez dans votre smartphone ou vous pouvez utiliser Pinterest si vous avez un compte, ouvrez-vous un tableau dédié. 

Comme ça, vous pouvez proposer ces exemples à votre modèle et échanger avec lui pour affiner ensemble ce que vous ferez dans les grandes lignes le jour du shooting.

N’essayer pas de partir les mains dans les poches le jour J en laissant les exemples dans votre ordinateur, car vous aurez tout oublié sur le terrain à cause de la pression et du stresse. Faites des photos de vos tableaux d’inspiration avec votre téléphone et vous les ressortirez sur le terrain le cas échéant pour avancer et produire de belles photos conformes à ce que vous aviez prévu. N’hésitez pas à faire également en fonction de vos idées du moment, de votre inspiration, en mode spontané et quand vous sécherez, retour au téléphone pour puiser de nouvelles idées et ainsi de suite…

Je peux vous assurer que ça fonctionne très bien, c’est comme ça que je fonctionne depuis toujours.

2-Comment faire poser son modèle

On voit très souvent des mannequins adopter des poses très esthétiques dans des cadres époustouflants, mais, ce sont des pros avec des moyens que nous n’avons pas, tant pour le modèle, qui est professionnel ainsi que les tenues et le lieu. 

Il faut éviter de prendre ce type d’image en exemple, car ça peut effrayer votre modèle, aimera-t-il poser de travers avec un bras posé sur sa tête ?

Difficile à dire, mais il est important d’adapter vos poses en fonction de la personne qui posera pour vous, pour éviter des situations où vous allez passer un temps fou à essayer de faire adopter une position précise à une personne qui ne comprends pas ce qu’on lui demande ou bien même, qui ne veut pas la prendre, sans oser le dire.

C’est pour ça que le dialogue en amont est nécessaire et vital pour le bon déroulement de votre séance.

Autre possibilité, prendre une application de posing portrait. Il existe plusieurs applications pour vous aider à faire poser votre modèle, pour avoir de multiples idées en fonction des situations. L’intérêt d’un système comme une application c’est que vous pouvez faire une sélection précise des poses intéressantes pour vous et les placer dans les favoris de l’application, comme ça, le jour J, vous les retrouverez facilement.

Ces applications sont payantes, mais à vous de voir si le jeu en vaut la chandelle.

On se retrouve pour les idées lors de la séance photo en elle-même ci-dessous…

3-Comment avoir un bon contact avec son modèle photo

Le plus essentiel, en photographie de portrait, c’est que le modèle soit convaincu par votre capacité à réussir les photographies de lui pendant cette séance, qu’il sache ce que vous allez et voulez faire et en connaissant ça, il mettra de son côté tout en œuvre pour vous faciliter la tâche.

Il est utile également d’avoir une vraie relation humaine avec votre sujet pendant le shooting en construisant une conversation, sur un sujet libre de votre choix, mais qui ait un intérêt pour votre modèle. La conversation, l’échange verbal entre ou pendant les prises de vues va rendre la relation humaine plus qualitative entre vous et poussera votre sujet à se livrer un peu plus, à être plus à son aise devant votre objectif.

N’hésitez pas à faire intervenir un peu d’humour pour avoir des expressions telles que des sourires ou même des rires, mais attention à ne pas vouloir faire rire au détriment du modèle, car la personne peu être susceptible et vous mettriez la séance en danger. 

Faites plus de l’humour sur vous par exemple. 

Un truc que j’utilise souvent, c’est de laisser le bouchon sur l’objectif de l’appareil photo et je passe mon temps à regarder dans mon appareil, à faire semblant de regarder mes réglages et dans le viseur en alternance, le modèle vous regarde sans comprendre jusqu’au moment où vous lui dites que vous êtes bête, car vous essayez depuis 1/2 heure à faire des photos alors qu’il y a encore le bouchon…

Si c’est bien fait, c’est le succès assuré et la séance commence dans le rire et la bonne humeur, je dis ça, je ne dis rien…

Si le contact est bon, n’hésitez surtout pas à faire des compliments à votre sujet, sur son sourire, ses attitudes, il est très important de le rassurer, surtout s’il n’a jamais fait ça, car lui aussi est en proie au stress et la peur de mal faire. 

4-Comment faire poser naturellement votre modèle

On a vu les astuces et les techniques à utiliser pour avoir de la ressource au niveau des poses de notre modèle. Mais il n’est pas évident de les faire appliquer correctement et encore plus de façon naturelle. 

Il est important de voir la posture comme une étape d’un mouvement et éviter le plus possible de poser la personne et de lui demander de prendre une posture à froid qui la ferait ressembler à un automate. 

Il faut rechercher l’attitude naturelle, c’est assez difficile quand on débute, mais pas impossible, je vous rassure. 

Il peut être intéressant de tester une technique comme suit : 

Vous allez faire se déplacer votre modèle, d’un point A à un point B, mais avec une distance assez courte entre les deux, 6 ou 7 mètres pas plus et de lui demander de marcher par exemple tout en jetant des regards à l’appareil photo, lui demander par exemple dans son déplacement de venir s’asseoir au final sur un banc ou sur la pelouse ou bien de s’adosser à un mur, un poteau ou une rambarde. 

À vous de trouver un petit scénario pour que votre sujet bouge et soit occupé tout en évitant qu’il reste planté comme un piquet.

Dans les postures naturelles, vous pouvez demander à une femme de jouer avec ses cheveux, son collier, pour un homme, une paire de lunettes, une casquette, mettre sa veste ou son gilet sur son épaule.

Il existe des environnements assez sympas, comme l’intérieur d’une voiture, votre sujet peut s’appuyer sur le volant, le coude à la portière, jouer avec la profondeur de l’habitacle en vous postant à l’extrémité de l’auto et de shooter avec l’effet de profondeur des montants flous par exemple.

Vous voyiez qu’il faut phosphorer un brin pour trouver des solutions aux problématiques photo.

 

5-Transformez les poses de votre modèle en chorégraphie

Quand on a une certaine pose ou attitude à l’esprit et que l’on veut absolument que notre mannequin d’un jour l’applique, car pour nous ça va être génial, et bien, 9 fois sur 10, c’est un bide complet. Pourquoi ?

Comme ça a été abordé dans les lignes précédentes, notre modèle n’est pas professionnel, il fait ce qu’on lui demande, avec une très bonne volonté, mais malheureusement, il lui manque une chose ou deux pour que le plafond de verre soit franchi. 

Première chose, le naturel, deuxième chose, l’habitude dans le travail de posing car, plus on pose et plus on intègre les demandes des photographes et par répétition et habitude, on applique plus facilement ce qui nous a été demandé à plusieurs reprises.

Quand on a fait prendre une certaine pose à notre mannequin, il faut considérer cette posture comme un point de départ à une certaine chorégraphie.

Une fois que votre modèle tient la pose, qu’il l’a bien intégré et compris, demandez-lui de la quitter et de revenir au repos pour la reprendre ensuite, et ça à plusieurs reprises, ce qui fait que vous aurez une gestuelle qui va s’affiner et s’affirmer, rendant ainsi la posture plus fluide et photogénique.

Il peut être intéressant de proposer de travailler ainsi une succession de deux ou trois poses à suivre tout en autorisant le modèle à faire des variantes s’il le souhaite, bien au contraire, les suggestions venant du sujet sont importantes et à prendre en considération, car elles apportent de la matière supplémentaire à vos images.

Si vous avez à l’esprit une jolie photo de magazine avec une créature qui se tient avec le bras au-dessus de la tête, posture assez typique et l’autre, avec la main sur la taille avec un déhanchement, en cassant le bassin et bien, si vous tentez de faire prendre cette posture à une personne qui le fait pour la première fois dont ce n’est pas le métier, vous allez avoir l’impression de photographier un pantin après un accident de la route… véridique, j’ai connu ça…

Un mannequin professionnel a travaillé des centaines de fois les poses, les enchaînements et surtout, ce qu’on aborde pas en général, c’est ce qui fait le côté humain d’une pose, l’attitude du visage, le regard, où vont les yeux.

Attardez-vous également sur le regard des personnes sur vos photos d’exemple.

6-Écarter les éléments perturbateurs en portrait photo

En fonction de la personnalité et le caractère ou les souhaits de votre sujet, il faut savoir rester simple au niveau de l’image qu’il ou elle dégage. 

Au niveau de la tenue vestimentaire, il est bien de favoriser les couleurs unies.

Éviter les choses bariolées, car ça peut perturber la bonne lecture de vos images par les spectateurs en offrant des détails autres que le sujet à regarder, rendant le modèle subalterne pour peu qu’il ne dégage pas trop de personnalité.

Une tenue claire fait très bien l’affaire, car elle apporte de la lumière réfléchie sur le sujet, en éclaircissant sous le menton par exemple. Une tenue trop colorée remontra de la couleur sur le visage du sujet, il faut penser à ça. 

Si le modèle a une chemise verte, le visage aura une montée de vert sur son visage, le rendant d’une couleur vaseuse, à corriger ensuite en postproduction. 

Il faut préférer les teintes pastel, moins violentes en couleur et positives en apport de lumière réfléchie, comme un mini réflecteur.

Dans le même cadre, éviter d’avoir trop de bijoux, car là encore, ils risquent de voler la vedette au sujet principal qu’est votre modèle.

Autre petite astuce, si c’est compliqué de mettre en valeur votre sujet, vous pouvez cadrer plus serré sur lui, en cadrant en buste ou même un peu plus près du visage pour l’isoler et bien le mettre en valeur.

Comme ça, vous vous rapprochez, vous zoomez un peu pour avoir votre personnage cadré serré, de la tête à en dessous des épaules.

Comme ça, vous rendrez le fond plus flou, on en verra moins, et le visage de la personne sera bien plus présent au regard des spectateurs. 

7-Portrait photo, le diable se cache dans les détails

Quand on fait du portrait photo, notre regard est en permanence scotché sur le visage de la personne et c’est bien normal, mais il y a un autre point qu’il est important de surveiller, ce sont les mains de votre modèle.

En effet, il faut bien observer la position des mains pour qu’elles restent gracieuses, sans que les doigts semblent « crochus ».

Il est bien de garder une certaine élégance dans la posture des mains, avec un mouvement des doigts, qu’ils soient légèrement courbés, éviter qu’ils soient bien droits.

Il est souvent nécessaire de faire attention de ne pas les couper quand ce n’est pas obligatoirement nécessaire, si vous pouvez avoir les mains dans le cadre, faites-le.

Autres éléments à regarder avec attention, ce sont les cheveux, faire la chasse aux mèches qui partent de travers, qui rebiquent sur les côtés ou sur le haut du crâne.

Ce sera surtout valable s’il y a du vent et que votre mannequin a des cheveux évidemment, si c’est moi, pas de danger, vu que je me peigne avec une éponge…

L’autre élément à vérifier régulièrement, ce sont les vêtements, il faut faire la chasse aux mauvais plis, si un col est mal mis, une manche repliée ou roulée de façon inesthétique bref, vérifier la tenue au cas où un élément perturbateur se serait invité à la séance.

Si vous photographiez votre personnage en pied, en entier, jetez également un œil sur les bas de pantalon ou les chaussures, idem ici pour les plis ou les salissures sur les chaussures ou un lacet défait, l’ourlet du bas de pantalon peut être mal fait ou mal cousu, on ne sait jamais, ça m’est déjà arrivé, c’est pourquoi je vous en parle.

8-Comment faire adopter des poses qui ont l’aire naturelle

Je l’ai abordé brièvement déjà, mais il est bien de proposer à votre mannequin de s’adosser à quelque chose, ça rendra sa pose et sa posture plus facile.

Si vous l’adossez à un mur, le personnage peut avoir une personnalité plus prononcée en utilisant le mur avec une perspective, de 3/4.

Le sujet peut s’appuyer à une rambarde ou un balcon, comme ça, on peut jouer avec différentes poses où il a les mains posées ou plus penchées avec les coudes posés sur le dessus de la rambarde.

Idem avec un arbre, il est facile en amont de faire le tour des lieux avant le shooting pour répertorier les endroits propices à des postures appuyées ou adossées sur des éléments du décor.

Si les lieux sont assez vides de ces éléments, vous pouvez si c’est possible utiliser un accessoire comme un vélo, c’est un moyen d’avoir toute une multitude de postures liées à la bicyclette. 

Une voiture peut également offrir plusieurs possibilités, tant à l’extérieur, car votre sujet pourra s’asseoir sur son capot ou s’appuyer contre le véhicule ou même une portière ouverte.

Vous pouvez également mettre votre personnage à l’intérieur de la voiture, au volant ou sur une autre place comme à l’arrière, vous avez plein de possibilités qui se feront jour à ce moment-là.

Un accessoire qui se prête très bien au portrait, c’est de parvenir à emporter un beau fauteuil Voltaire dans la campagne, un champ , la vigne ou en forêt.

Rien de plus sympathique que le contraste de l’élément nature tout autour et le modèle, aussi confortablement dans son fauteuil qui semble assez anachronique au milieu de tout ça.

La grosse difficulté ici c’est de dénicher ledit fauteuil si vous n’en avez pas et surtout, le transporter jusque sur les lieux de prise de vue, ce qui peut ne pas être une partie de plaisir…

Vous voyez que les accessoires également sont parfois des supports qui apportent un plus à votre portrait en donnant une prestance à votre modèle.

L’intérêt c’est qu’il a quelque chose à faire de ses mains avec un accessoire, ça lui permet d’avoir une interaction avec l’objet et éventuellement oublier l’appareil photo et retrouver du naturel dans l’attitude.

Il est possible d’utiliser également un animal de compagnie, comme un chien, un chat, ça apporte une dimension affective non négligeable à vos images.

Il faut être attentif à ce que l’animal ne vole pas la vedette à votre sujet, c’est le risque, mais on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs.

Si votre modèle monte à cheval, vous pouvez aussi utiliser ce genre d’animal comme support et utiliser différentes poses autour de l’emploi du cheval.

Le risque c’est que le cheval ne soit pas très docile, mais il faut rester optimiste.

 

9-En conclusion

Tout au long de cet article, on a vu ensemble une multitude d’astuces et de conseils pour vous faciliter la tâche lors de votre prochaine séance de portrait photo.

Il est évident que pour votre prochain shooting, essayez impérativement d’appliquer ce que je vous ai expliqué tout au long de ces lignes pour que vous augmentiez vos chances de réussite.

Dernier petit conseil, pour que l’ambiance soit la plus détendue possible, si vous faites vos photos en hiver, prévoyez un plaid en polaire et une bonne bouteille Thermos avec du thé ou du café pour réchauffer l’atmosphère avec votre modèle, je suis persuadé qu’il ou elle appréciera ces attentions et vous le rendra bien plus sur les photos.

Si le budget le permet, une ou deux viennoiseries rendront la fête plus folle…

Attention aux gobelets, le sucre et les touillettes. Pour finir, la petite poche poubelle qui va bien pour rapporter tout ça à la maison ensuite.

Si c’est en été, la glacière avec des boissons fraîches sera la bienvenue là aussi et pensez à la couverture à mettre au sol pour faire plus ambiance détente et piquenique.

Mine de rien, ces petites attentions peuvent vous aider, vous et votre modèle à vous détendre, à dédramatiser autour d’un rafraîchissement ou une boisson chaude et favoriser l’installation de la confiance mutuelle nécessaire à chaque réussite.

New Graphic
, , , ,
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.