Réussir à faire une photo parfaitement nette comme on le souhaite est quelque chose qui demande de l’expérience. Il est important de bien comprendre le fonctionnement de l’autofocus de votre appareil photo.

Réussir à faire une photo parfaitement nette comme on le souhaite est quelque chose qui demande de l’expérience. Il est important de bien comprendre le fonctionnement de l’autofocus de votre appareil photo. Dans cet article, je vous donne des astuces pour vous aider à avoir des photos parfaitement nettes, même quand on est débutant.

On ne rattrape pas une photo floue

Quand, par malheur, on a une photo floue, il peut être tentant d’utiliser les fonctions d’accentuation sur Photoshop par exemple, mais ce sera en pure perte, car il est aujourd’hui impossible de rattraper les dégâts d’une photo floue. Si c’est un flou très léger, on peut rattraper ça avec certains logiciels, mais ils ne feront pas de miracle avec une photo vraiment floue.
Il n’y a que deux cas de figure, soit votre photo est nette, soit elle ne l’est pas et désolé, mais c’est « corbeille ».

Soyez focus sur votre sujet

Définissez votre sujet principale pour connaître la zone à avoir nette. L’échec sera au rendez-vous si votre sujet dominant n’est pas parfaitement net. C’est pourquoi vous devez hiérarchiser votre composition et définir ce qui doit être net et ce qui peut ne pas l’être.
Savoir bien faire la mise au point quand on débute passe une bonne connaissance du fonctionnement de l’autofocus de son boîtier photo. Mais pour commencer, il est primordial de savoir sur quoi on veut se focaliser, car ce n’est pas à l’appareil de décider ça, même quand on débute en photo.

Lors de la construction de votre image, il faut savoir quel en est le sujet principal. Vous devrez également voir s’il y a un premier et un arrière-plan.
Il faudra évaluer les distances entre l’arrière-plan, le sujet principal et le premier plan et vous-même.
Quand on prend en photo un bateau échoué sur une plage par exemple, s’il est perpendiculaire à nous, on peut faire la mise au point où on veut dessus, il sera net partout. Mais s’il a sa proue tournée de 3/4 vers nous et que l’on fait la mise au point à la poupe, il risque d’être flou à l’avant.
C’est pourquoi il est très important de bien choisir l’endroit où faire la mise au point. Sur notre bateau, faites la mise au point sur l’avant si c’est ce qui pointe vers nous et non à l’arrière.
Pour du portrait, faites le point sur les yeux de votre sujet et s’il est de 3/4, la netteté doit être faite sur l’oeil le plus près de vous. Un portrait avec un regard flou est difficilement appréciable pour le spectateur, gardez bien ça à l’esprit.

L’autofocus, avec un ou plusieurs collimateurs Le collimateur ou point AF est ce qui vous permettra de définir la zone de mise au point sur votre photo. En fonction du type d’appareil que vous possédez, vous en aurez plus ou moins et avec une précision également variable, mais plus efficace vers le centre de l’image.

L’autofocus, avec un ou plusieurs collimateurs

Le collimateur ou point AF est ce qui vous permettra de définir la zone de mise au point sur votre photo. En fonction du type d’appareil que vous possédez, vous en aurez plus ou moins et avec une précision également variable, mais plus efficace vers le centre de l’image.
Les boîtiers photo numériques actuels vous proposent une multitude de possibilités de réglages de l’AF. On peut définir un choix de réglage de l’appareil dans le but que la netteté ne se fasse que sur un point. Comme ça, on est plus précis et ça permet de gérer le sujet de notre photo. Si votre boîtier photo a comme réglage, l’autofocus multicollimateur, ça veut dire qu’il va choisir lui-même la zone de notre photo qui doit être nette.
Sur certains boîtiers photo, vous pouvez bouger le collimateur pour le placer sur la zone de votre choix.
Sur d’autres, vous n’aurez pas le choix, car le collimateur principal est unique et au centre du cadre, sans possibilités de le déplacer. Dans ce cas, vous devrez faire la netteté sur votre sujet et ensuite recadrer si nécessaire quand il n’est pas au centre de l’image.
Avoir le contrôle sur la mise au point de notre photo est très important et pour cela, il faudra déplacer le point AF vers notre sujet. Bien sûr, au début, on est un peu pataud, mais avec l’expérience, la pratique se fera de plus en plus rapidement et efficacement.
Il existe un seul cas où je laisse l’appareil faire lui-même la mise au point, c’est quand j’ai un sujet très rapide et en mouvement comme photographier un oiseau en vol ou des photos de sport entre autres. Dans ces cas de figure, l’appareil sera toujours plus rapide et efficace que moi.

AF ponctuel ou continu ?

Savoir faire le choix entre l’autofocus ponctuel ou continu est très important. Avec l’autofocus continu, la mise au point se fera en permanence, dès que vous serez avec l’index en pression sur le déclencheur. Avec l’AF ponctuel, dès que vous avez appuyé sur le déclencheur pour faire le point, il se fera et ne bougera plus, même si vous ou votre sujet, vous bougez.
La mise au point avec l’autofocus continu sera conseillée si vous avez un sujet qui bouge ou bien si c’est vous qui serez amené à être en mouvement.
L’AF ponctuel sera conseillé sur des sujets statiques, comme du paysage par exemple.
Ici, ce choix de réglage dépendra de vos sujets, à vous de définir ce réglage avant la séance photo et d’en changer si nécessaire.

La mise au point avec le bouton AF-On (back button focus)

Tous les appareils photo numériques sont conçus pour faire la mise au point via une pression sur le déclencheur, en effet, il suffit d’appuyer à moitié sur le déclencheur pour faire la mise au point sur notre sujet.
Sur certains boîtiers, on peut déprogrammer la netteté par le déclencheur et l’activer via un autre bouton placé ailleurs.
Certains photographes apprécient cette modification dans les commandes de la mise au point et ils utilisent à la place du déclencheur, la touche AF-On située au dos de l’appareil photo, à la droite du viseur, c’est ce qu’on appelle le back Button focus en anglais.
Ce changement de commande vous donne la possibilité d’avoir la mise au point indépendante de la prise de vue. Vous gagnez ainsi en souplesse avec une netteté qui peut se faire sans craindre de faire la photo de façon intempestive par exemple.
Quand on pratique la photo avec son boîtier depuis pas mal de temps, je ne vous cache pas qu’il faut un certain temps d’adaptation à ce système, mais on y arrive à la longue, pour peu que l’on soit persévérant.

Photographier avec mise au point manuelle

Il est bien, quand on est un débutant en photo, c’est de faire des photographies avec la mise au point manuelle. Certaines personnes peuvent penser que c’est inutilisable, trop lent, mais vous verrez, avec un peu de pratique qu’il n’en est rien. On faisait bien la mise au point en manuel tout le temps avant que l’autofocus n’existe, c’était il y a environ 25 ans.
Quand on veut, on peut… et bien, utiliser l’AF manuel, c’est pareil, il suffit de le vouloir ou d’en avoir besoin, c’est ce que l’on va voir dans ce paragraphe.
L’autofocus est une évolution extraordinaire, qui a révolutionné la photographie, c’est indéniable, même encore aujourd’hui avec ses évolutions permanentes, comme les collimateurs sur presque 100% de l’image, entre autres…
Mais il arrive que l’on aille la mettre en défaut dans certaines situations et pour résoudre ce problème, aller utiliser la mise au point manuelle.
Quand, le soir venu, on manque de lumière, l’appareil a parfois du mal à faire le point sur notre sujet. Ça m’arrive sur de la photo de paysage, au coucher du soleil, avec le manque de lumière et le contre-jour du soleil couchant qui éblouit l’objectif. À ce moment-là, il est bien de savoir utiliser la mise au point manuelle sur son matériel photo, car on gagne en rapidité et efficacité. Bien souvent, en mise au point manuelle, l’appareil nous propose une loupe avec le LiveView, comme ça on peut vérifier visuellement si on est net ou pas, à voir en fonction de votre appareil photo.

En résumé

Est-ce que cet article vous a plu ? Ces conseils sur la mise au point sont là pour vous encourager à prendre la main sur l’autofocus de votre appareil et ne pas le laisser faire ce qu’il veut, même quand on est débutant.
Il est très important pour vous d’affirmer votre volonté artistique et graphique, dès le début de votre pratique. Il vous faudra pratiquer pas mal pour bien maîtriser les techniques de mise au point et connaître également une solution complémentaire qui est la profondeur de champ.
Si vous avez d’autres solutions pour améliorer la netteté de vos photos, n’hésitez pas à les partager en commentaire et à partager le lien de cet article sur les réseaux sociaux.
Merci d’avance et bonnes photos
Stéphane

New Graphic
, , , , , , , ,
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.